5e position

1, 2, 3 Maternelle nous voici!

L’entrée à la maternelle est une grande étape dans la vie d’un enfant. Dans l’objectif d’outiller le mieux possible ses jeunes clients de cinq ans qui présentent un trouble développemental du langage ou un trouble de développement des sons de la parole, l’équipe du programme Langage et Trouble de traitement auditif du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal a mis sur pied une nouvelle offre de services : le projet 1, 2, 3 Maternelle nous voici!

 

À l’été 2022, une quarantaine d’enfants ont ainsi bénéficié d’un groupe intensif de préparation à la maternelle sous la forme d’un camp de jour d’une semaine. Animé de façon conjointe par des éducatrices spécialisées, des orthophonistes, des psychoéducateurs, des ergothérapeutes et des travailleuses sociales, le projet souhaitait permettre à chaque enfant de profiter de l’expertise d’une équipe interdisciplinaire spécialisée. Le projet prévoyait aussi des cafés-causeries et des activités parents-enfants pour accompagner les parents dans un moment charnière de la vie, l’entrée à l’école. Dans un univers d’apprentissage ludique sous le thème d’un voyage autour du monde, nos petits usagers ont pu développer leur autonomie sur le plan de la communication, de la socialisation et de la motricité.

 

À l’issue de leur semaine de camp, les petits explorateurs ont souligné leurs apprentissages et leur sentiment de fierté par rapport au développement de leur autonomie. Les parents se sont aussi dits plus en confiance à l’approche de cette nouvelle étape.

 

À la suite de cette belle réussite, 1, 2, 3 Maternelle nous voici! sera de retour à l’été 2023.

 

Projet soumis par Catherine Bondo, orthophoniste et ancienne chef du programme LTTA

Autres contributeurs : Tieu-Binh Huynh, coordonnatrice professionnelle, Marianne Paquet, coordonnatrice professionnelle, Sarah Gaulin, coordonnatrice professionnelle, Catherine Vallières, orthophoniste, Gabrielle Kègle-Provencher, orthophoniste, Nadia Simard-Villa, ergothérapeute, Myriam Cayer, travailleuse sociale, Telma Fernanda Moreno-Moncada, éducatrice et Mimi Boisjoly, éducatrice spécialisée